J'assume attendre parfois impatiemment que Clotilde soit à la sieste pour me poser avec mon petit café devant mon ordi. La sieste du début d'après-midi ne va pas tarder à être un luxe à mon avis. Le petit DVD de derrière les fagots trouve tout son sens s'il n'y en a pas eu ! J'ai eu la merveilleuse idée de ne pas la mettre à la crèche cette semaine, je me demande ce que j'avais bu quand j'ai posé les vacances. Bon.

En attendant j'ai commencé à imaginer mon retour, et ces préparations de cours surtout, à faire dans mon bureau (je vais essayer de m'y mettre le soir). Les plans ont dû être changés. Ma pièce devait être finie avant l'arrivée du bébé. J'en avais l'énergie, c'était un peu mon chantier à moi, avec des envies déco etc, grâce à un congé mat bien utilisé...Mais voilà que, après tout ça, l'idée de remonter sur l'escabeau me minait le moral. Non, pas envie, pas la force. Le petit bureau s'est transformé en buanderie.
J'ai donc réintégré la pièce à petits pas. Commencé à ranger un peu. Mis des fausses anémones dans un vase. Sorti un coupon de Liberty oublié pour terminer la robe de Clotilde. Tant pis si ça prend plus de temps que prévu.
Il est beau, mon petit bureau. Avec la fenêtre sur le jardin, les grands placards, l'alcôve dans le coin.

DSC_0094

DSC_0095