Dans "mon plat de carottes" je mets:

*une demande de congé formation pour passer l'agrégation interne. Même s'il faut attendre 7 ans pour l'obtenir. Et que d'ici-là le concours sera peut-être supprimé. Que je n'en aurai peut-être plus l'envie ni le temps. Je veux simplement avancer dans ma carrière et ce n'est pas mon avancement à l'ancienneté qui va la booster.Voir et apprendre d'autres choses. Arrêter d'ânonner "my name is" à longueur de journée. Retrouver un élan intellectuel et travailler en face d'adultes.

*la 2e écho fin février. Nous saurons si c'est bien ce que nous pensons...J'ai vraiment hâte. Ca y est je sens la vague d'amour m'envahir, je pense que grâce à l'expérience d'un premier enfant je me focalise moins sur mon état actuel mais réalise vraiment que je vais à nouveau m'occuper d'un petit bébé au crâne tout doux, aux gestes imprécis. Le nourrir, le cajoler. Recommencer tout ça....sans la boule au ventre que j'avais en permanence pour Clotilde.

*la chambre des petits à réaménager et décorer (pour l'instant, murs blancs, pas même de rideaux...) éventuellement en mixte. J'aimerais aller dans les tons vert d'eau/gris. Elle est grande, il pourront être longtemps ensemble dedans.

J'ai besoin de cette bonne platrée. Nous avons fait des calculs avec Mister T et je ne pourrai pas prendre de congé parental (6 mois minimum dans la fonction publique, beaucoup trop long quand on a un prêt à rembourser...). Ce sera le 80% avec, je pense, le mercredi pour m'aligner sur mes collègues mamans de petits allant à l'école. J'ai du mal à être satisfaite de cette décision, malgré le peu de pertes de salaire que cela représente, avec les aides. Imaginer mon petit à 2 mois 1/2 10h en crèche par jour, malade tout l'hiver, et moi qui reprends le 15 sept crevée avec mes classes à "prendre en main", l'allaitement qui clapote car c'est dur de le maintenir quand le bébé tète encore souvent, ça me tient éveillée la nuit.

Mais  nous n'y sommes pas encore. Pour le moment, il y a simplement ces petits mouvements au creux de moi, ma pilule de compléments alimentaires avec le jus d'orange le matin. Mes nuits complètes. Oui, je crois que j'ai de la chance, pour le moment, de pouvoir encore dormir.

Sur ce je ne vais pas tarder à filer sous la couette...
Bon week-end à vous !