Trois petits posts en un mois ce n'est pas glorieux...

Mais je me demande comment je pourrais faire autrement. Il est 22h20. Je viens de finir de préparer/corriger pour demain et les piles de copies sur mon bureau ne semblent jamais partir. Je suis speed le matin à 7h comme je suis speed à midi et speed le soir à 17h30 quand je ramène ma Clo à la maison. La semaine est un vrai tourbillon où je reprends un peu mon souffle le mercredi après-midi, que j'emploie à voir une copine, faire un tour en ville car il y a toujours un petit achat à faire, continuer un peu le repassage...Le week-end c'est décompression totale (et amnésie partielle, que je paye souvent le lundi > "j'ai donné ça comme devoirs à faire vous êtes sûrs?")

Les jours commencent un peu à rallonger mais pas assez pour faire une petite photo sympa. J'ai cessé d'envier celles qui sont à la maison plus souvent que moi même si le pincement au coeur est là de temps en temps. Finalement mon jardin secret se cultive plus dans ma tête qu'avec des carnets à noircir ou un peu de laine. Je dois accepter de ne pas avoir mes pensées pour moi la majeure partie de la journée. (oui cela s'appelle de l'auto-persuasion). De parler fort, voire de crier alors que je n'en ai ni l'envie ni la force. Le soir, j'ai besoin de m'assoir.

Mes petites "carottes" pour tenir ce sont:
*mon bébé qui bouge
*une petite commande de draps pour le lit tout neuf de Clotilde
*une invitation demain pour un goûter
*le pull pour un bébé à naître en mars, commencé en novembre, presque terminé. je savais que j"aurais besoin de ce délai !

Pas de photo cette fois-ci, donc, mais j'espère sincèrement bientôt. (sinon la vie du blog a un parallèle délicieux, l'amitié entretenue avec certaines personnes de ma ville, et de jolis moments passés avec d'autres qui sont plus loins)