DSC_0003

Une lame de fond, celle de la fin d'année, fait partir au loin la pression du travail, les objectifs pédagogiques, la discipline à maintenir. Petit à petit les résistances disparaissent et la langueur des derniers jours me fait déjà sentir les jours oisifs de début Juillet. Mais en surface, l'agitation du déménagement m'empêche de savourer le même relâchement à la maison. Les cartons n'avancent pas assez vite, je remonte de la cave des choses oubliées, ne sachant pas quoi en faire. Je n'aime pas non plus devoir penser aux détails mais il faut bien s'y mettre: décolleuse / finition de la peinture, etc. Franchement je me fais violence jusqu'à trop y penser.

Hier soir il y avait le repas de fin d'année avec les collègues, une partie seulement. C'est dommage que ceux qui n'avaient pas d'obligation particulière (spectacle de fin d'année, pbs de garde...) ne soient pas venus. On a bien ri. Et j'adore papoter avec ces gens que je cotoie tous les jours, nous trouver des points communs improbables, et danser sur Lady Gaga...

Du coup ma maison est un peu en bazar, j'ai des roses à jeter, un sol à aspirer et des tas de choses à encartonner.

(ce blog va devenir très pénible à lire je crois :D)

A tout bientôt