Ajourd'hui je ne me suis pas laissée envahir par cette petite crispation que je connais bien: celle qui arrive quelques minutes avant le début de l'heure de cours avec la classe pénible; finalement ils ont été plutôt sages, peut-être parce que j'étais détendue. Je n'ai pas fait de crise de nerfs quand mon bus a eu du retard et m'a fait louper le car pour rentrer à la maison. J'en ai profité pour m'acheter un magazine au centre de la petite ville, faire un brin de causette avec la buraliste à propos des chambres d'hôtes. Puis je suis allée à la gare.Sur le chemin j'ai vu un petit troc qu'il faudra que j'aille explorer un jour.

Je suis arrivée à la crèche 2h après être sortie du collège mais comme cela m'est déjà arrivé il y a quelques semaines j'ai relativisé depuis. S'énerver ne sert à rien.

Mais ce soir une fois la puce couchée, mon plat d'hier réchauffé et dégusté sur le canapé avec mon magazine, je me dis que ça fait quand du bien de se poser.

DSC_0625b

je n'ai pas pu résister à mettre cette petite photo......

Et l'an prochain, c'est dans une petite ville où l'on fait des madeleines que je vais poser mon cartable de prof. Pour longtemps je l'espère.

A bientôt !