IMG_3439c

La maison n'attend que nous. Je n'ai pas d'autre mot: appartement, duplex, non vraiment ça ne correspond pas. Là-bas nous serons à la maison, chez nous.

Hier, une fin d'après-midi entre copines (avec des muffins fraise-ricotta à tomber chez Val-qui-vient-souvent-ici-mais-n'a-pas-de-blog),des papotages, des "ouah ta cuisine est belle, le carrelage c'est Saint-Maclou ah ok c'est fou qu'ils éditent encore ce vieux modèle", deux puces une blonde une brune qui jouent. Une certaine idée du bonheur !

L'amitié est encore une chose qui me demande des efforts. Je fus une fillette possessive ultra-jalouse, incapable d'avoir une ribambelle de copines avec qui jouer. Je préférais la solitude au tourbillon bruyant des autres enfants que je trouvais toujours différentes de moi, superficielles en général. J'ai d'ailleurs eu davantage de copains que de copines, pendant quelques temps. Car avec les garçons on ne se pose pas de questions, il n'y a pas de "sainte n'y touche". c'est franc jeu. Et puis j'ai évolué. Aujourd'hui je pense être une jeune femme plutôt à l'aise, j'aime recevoir, j'aime rendre service et je suis fidèle. Mais je me pose encore trop de questions, je n'ai pas toujours les mots justes, j'ai peur de ne pas être à la hauteur. Je suis tellement contente d'être écoutée que je peux oublier d'écouter à mon tour. Des liens se délient sans que je sache les renouer. Alors peu à peu, je me rends compte de ce que c'est que d'entretenir une amitié et à mesure que je rencontre des jeunes femmes telles que celles que j'ai vues hier, je me dis que ça serait trop bête de les laisser filer. Il y aura encore d'autres muffins, je n'oublierai pas de poser la questions sur cette peinture, j'offrirai moi aussi des petits cadeaux qui vont droit au coeur.