DSC_0052

J'avais tapé un long message et il s'est effacé...gargll.
Donc je disais...
La semaine a filé.
Les matins au pas de course, à essayer différentes routines pour trouver celle qui fera perdre le moins de temps possible.
Les soirs où l'on ouvre la porte la tête dans un étau, l'air hagard, un peu abruti par la journée bien chargée. L'enchaînement du bain/pyjama/dodo qui amène jusqu'à ce silence tout aussi assourdissant du soir. Je n'aime pas particulièrement ce silence.
Il ne me fait que trop comprendre à quel point ma fille m'a manqué pendant la journée. A  quel point les quelques heures du soir n'ont pas réussi à combler ce manque, parce qu'il faut toujours ranger, préparer à manger etc alors que le cher trésor est là, à nous regarder de ses grands yeux presque noirs. Ce silence, je l'appréciais parce qu'il me permettait de préparer mes cours tranquillement jusqu'au coucher. Maintenant il est plus douloureux. J'ai du mal à relâcher la pression. Quand je pose ma tête sur l'oreiller j'essaye de ne pas faire attention à toutes les petites voix qui me disent que j'aurais dû ou pu faire ceci et cela.

Cet après-midi je suis allée chercher une nouvelle caisse Ikea pour y empiler les barboteuses rayées, les chemisiers brodés, les robes à peine portées. J'en ai eu le coeur un peu serré...

Donc c'est décidé: ce week-end, je profite à fond !!!

Bon week-end à toutes.