ASC_0146

Un petit tour sur le net, alors que le repas fini nous passons dans le salon après une journée de congé pour Mister T que j'aime avoir avec moi. Le rythme est différent, certainement plus actif même si je deviens lente pour tout.
L'occasion de faire une petite mise au point:
*la douce s'est retournée il y a 3 semaines environ. J'ai oublié de le dire ici, j'étais tellement soulagée que je suis vite passée à autre chose. Alors merci pour tous vos mots de soutien, ça m'a fait du bien de savoir que l'issue ne serait pas si noire que cela. Dans la maternité que j'ai choisie, du moins...
*je regarde derrière moi et je me rends compte de la différence que je vois entre le début du congé et aujourd'hui. Janvier a été assez terrible. Culpabilité d'avoir quitté prématurément mes élèves / stress dû au permis / stress dû à la neige sur les trottoirs qui devenaient une vraie patinoire / contractions / déprime consécutive, à tourner en rond à la maison / envie de soleil. J'ai eu l'impression que janvier débordait jusqu'à mi-février. Et depuis quelques jours tout s'allège.
*je continue mes lectures sur la maternité, la mise au monde. Prends le temps de laisser mûrir certaines réflexions sur la douleur, l'attente, l'inconfort, etc. Rassemble des témoignages, me laisse surprendre par les histoires que me racontent spontanément d'autres femmes, des amies pour la plupart. Pour vivre ce moment et ne pas me le laisser voler.
*le principe de la liste de naissance ne fait pas d'adeptes dans ma famille. Je me sens un peu mal à l'aise de devoir demander, mais pour le moment il nous manque encore tant de choses; je sens qu'on va devoir tout acheter. Si vous avez des conseils pour "sensibiliser avec tact" je suis preneuse. Me connaissant je ne vais plus en dormir et tout annuler.
*mais le plus important est que tout aille bien pour le bébé comme pour moi. A l'heure qu'il est elle me tape un peu sur la vessie. Je vais retourner sur le canapé avec mon doux.
à bientôt

ASC_0147