Lentement mais sûrement.
Déjà une semaine d'écoulée depuis mon dernier post, et pas tant de choses que cela finalement à raconter. Quand les journées ne sont plus concentrées, que l'après-midi est dédié à la sieste, du tricot et quelques rangements le temps a une autre saveur. Tiens ça me redonne envie de relire Bachelard...
La chambre de la Poucette avance doucement, j'attends que Mister T pose les tringles à rideaux pour donner un ton un peu plus doux à notre ex-bureau. J'hésite encore à teindre les rideaux blancs qui vont cacher la bibliothèque, je ne sais pas quelle couleur irait, mais j'ai peur que tout blanc cela fasse trop clinique.
Je repense souvent au chemin parcouru depuis 7 mois, à ce ventre qui devient de plus en plus gros, alors qu'il n'y avait qu'une inclinaison imperceptible de la peau sous le nombril il y a peu...A mesure que le temps avance l'accouchement se fait de plus en plus proche et amène son lot d'angoisses, je commence à avoir un peu peur et tout cela est tellement irrationnel que je m'étonne de me réveiller le coeur palpitant au milieu de la nuit après un cauchemar, de penser à des choses morbides en pleine journée, à en avoir le blues...Mais que se passe-t-il donc dans cette tête que je ne maîtrise plus ? Est-ce une facette de ma personnalité qui s'accentue, ou les hormones qui me jouent de vilains tours ? Peut-être un peu les deux...
Je suis une grande angoissée au fond, peut-être est-il temps d'apprendre à me calmer...

En tous les cas, j'ai trouvé la première tenue de la petite, ça y est, j'attendais que cela se pose comme une évidence. J'ai fini la laine de mon gilet à rangs raccourcis pour lui en faire un, le même. Les petits chaussons assortis sont sur les aiguilles, j'aurai fini ce soir.

ASC_0022

Laine sport'laine de Phildar, boutons la Droguerie